Réussir la première transition scolaire:
une entrée dans le monde scolaire vécue le plus sereinement possible favorise la persévérance scolaire!

Le saviez-vous? 

Au moment d’entrer à l’école, quelque 28% des élèves de 4 ans sont déjà identifiés comme vulnérables en termes de développement.
Alors que se dessine l’entrée à l’école maternelle, cette première transition va avoir un effet important sur l’adaptation de l’enfant à son environnement, mais aussi conditionner beaucoup de facteurs qui contribueront à la réussite éducative ou au décrochage scolaire.

Découvrez comment la bienveillance crée un environnement propice pour que les premiers contacts avec l’école soient un gage de réussite éducative et scolaire!

Cette formation est née d’une collaboration entre la Direction de la Santé publique et des centres de services scolaires de la Montérégie et Joël Monzée pour faciliter la première transition scolaire, afin que les premiers pas dans l’école se passent d’une manière harmonieuse, tant pour les enfants que les adultes.

L’objectif général de cette formation vise à donner des outils pour mieux comprendre les processus de gestion des émotions et les impacts directs sur le cerveau et le processus de maturation durant la petite enfance. 

Une attention particulière visera à exposer les effets du stress et de l’anxiété, en lien avec les étapes de maturation neurologique durant la petite enfance. D’une part, il s’agira de mieux comprendre comment émergent les traumas complexes autant chez les enfants turbulents que les enfants sages. D’autre part, il s’agira d’exposer des pistes d’intervention pour contribuer à leur épanouissement et favoriser une autonomie affective qui les rendront disponibles aux apprentissages sociaux et scolaires.

Objectifs spécifiques:

  1. Mieux comprendre les liens entre l’attachement sécure (éducation parentale et interventions basées sur le lien de confiance) et le développement affectif des jeunes pour orienter efficacement les stratégies éducatives ou thérapeutiques bienveillantes.
  2. Mieux comprendre les effets et les indices de l’anxiété (sous-réaction et sur-réaction) et les conséquences qu’elle entraîne sur le processus de maturation cérébrale, mais aussi comment les interventions bienveillantes vont contribuer à créer un climat sécurisant pour les élèves, tout en réduisant la charge mentale de l’enseignant.
  3. Mieux comprendre le processus de développement affectif et les impacts des climats de vie (famille, garderie ou école, etc.) sur l’accès aux apprentissages affectifs, cognitifs et sociaux pour orienter les stratégies d’intervention en fonction des besoins des enfants lors de la première transition scolaire.
    Mieux comprendre comment une saine alliance avec les parents contribue à sécuriser l’élève et facilite la transition scolaire.

Découvrez comment l'intervention bienveillante facilite le développement des ressources affectives des élèves qui vivent leur première transition scolaire.

Découvrez comment la bienveillance favorise l’efficacité des interventions auprès des élèves dans les classes, les espaces récréatifs et les services de garde autant pour prévenir les crises que favoriser l’harmonie de la première transition scolaire…

La bienveillance est avant toute chose une posture relationnelle dans laquelle nous nous inscrivons pour interagir avec respect, compassion et intégrité. Ce n’est pas quelque chose « de plus à faire », c’est une manière d’être avec autrui pour éviter, sans oublier notre rôle auprès de l’enfant, de rentrer dans une lutte de pouvoir ou des rapports de force qui, inévitablement, brisent la relation et perturbent le développement global de l’élève… En privilégiant un climat de bienveillance, nous installons un contexte idéal pour que cette première transition scolaire soit réussie et influe positivement la persévérance scolaire.

Réussir la
première transition scolaire


Quand les neurosciences nous invitent à comprendre pourquoi et comment nous pouvons favoriser la sérénité des élèves qui entrent à l'école maternelle!
$ 44
99
  • Une formation interactive de 3h00
  • Un forum d'échanges entre les participantes et le formateur
  • Des outils concrets pour encourager des relations saines dans les interactions entre les élèves et l'intervenant ou l'enseignant.
  • Des pistes pour aider les élèves à développer leurs ressources pour vivre sereinement cette première transition scolaire.
  • Des pistes pour intervenir avec bienveillance lorsque l'élève vit des difficultés, voire qu'il traverse une crise.
Nouveauté
Module 1
Les défis des élèves lors de la première transition scolaire.
Module 2
Soutenir le développement affectif des élèves.
Module 3
Stratégies d’intervention bienveillante.

Réussir la première transition scolaire: quand les neurosciences nous invitent à comprendre pourquoi et comment nous pouvons favoriser la sérénité des élèves qui entrent à l’école maternelle! 

Je suis Joël Monzée, père et beau-père de trois beaux ados! Malgré les défis de la vie d’aujourd’hui, j’ai créé avec ma conjointe un espace familial rempli de bienveillance, de respect, de plaisir de vivre, etc. C’était un de mes objectifs prioritaires dans ma vie!
Si j’ai grandi dans une famille dysfonctionnelle, je voulais tout faire pour briser ce cercle de violence ordinaire si commune pour tant de famille… C’est ainsi que, depuis le début de mon adolescence, j’ai toujours cherché des alternatives à cette forme d’éducation basée sur les luttes de pouvoir…
J’ai débuté mes interventions auprès des jeunes comme moniteur dans des camps d’été, puis comme enseignant au primaire. Rapidement, j’ai constaté que lorsque je m’adressais au réel besoin de l’enfant, ses comportements s’amélioraient de manière durable: les luttes de pouvoir disparaissaient et les crises étaient moins fréquentes… 
La vie m’a permis d’aller plus loin en développant mon expertise clinique en psychomotricité, mais surtout en effectuant un doctorat en neurosciences pour mieux comprendre comment le cerveau gère les différentes informations pour déterminer le comportement assurant un minimum d’intégrité biochimique face à l’environnement parfois mal compris.
Aujourd’hui, j’ai l’immense bonheur de partager mes expériences et ces connaissances concrètes auprès de parents et de grands parents, mais aussi des intervenants du monde de l’enfance et des professionnels de la santé. Et dans cette formation, un peu plus intime que les autres, je vous partage comment nous pouvons prendre soin des mamans et des bébés, mais aussi impliquer les pères dans tout le processus de périnatalité…
C’est ainsi que j’ai créé cette plateforme de webformations « Cerveau et psychologie » pour vous proposer des moyens concrets pour mieux comprendre enfants et ados, afin d’intervenir avec autant de bienveillance que de cohérence.

Joël Monzée, docteur en neurosciences
Auteur, conférencier et formateur

Auteur de 10 livres et co-auteur de 7 autres manuscrits, en plus de mes articles et ouvrages scientifiques, cela fait près de 20 ans que j’anime des conférences et des formations continues pour mieux guider les interventions éducatives et thérapeutiques.

Plus de 48000 personnes sont déjà membres de la
communauté « Cerveau et psychologie »…
Que pensent-ils des vidéos de Joël?

Une expertise sur les neurosciences affectives reconnue dans les médias

Depuis 1998, Joël Monzée est fréquemment invité dans les médias. Aujourd’hui, il donne entre 100 et 150 entrevues/an pour expliquer le cerveau des enfants et pour proposer des stratégies éducatives respectueuses, cohérentes et bienveillantes, afin de construire un monde empreint de compassion, plutôt que de maintenir les luttes de pouvoir – si souvent stériles – entre les jeunes, entre les jeunes et les adultes et, même, entre adultes en famille ou au travail.